27 octobre 2007

Interview de Guenn

guenn Guenn : UNE PEINTRE LIBRE ET SAUVAGE



Guénolée Carrel, alias Guenn, est une jeune peintre qui vit à Pau. Elle a accepté de poser ses pinceaux l’espace d’un instant pour répondre à quelques questions. Merci à elle de nous faire partager ses émotions, sa création.


A quel âge as-tu commencé à peindre ?

Je crois depuis toujours, quand j'y réflechis...
La peinture et les pastels étaient toujours présents dans ma vie mais ne se limitaient qu'à des dessins et peintures sur papiers et cartons. Depuis 7 ans j'ai franchi le pas et ose peindre sur des toiles et des panneaux de bois que j'expose.


Qu’est-ce qui t’inspire ?


Ma peinture est instinctive, mes ambiances sont impalpables, elles sont aquatiques et ensoleillées. Je suis inspirée par toutes les choses que je peux vivre au quotidien suivant mon humeur et mon état d'esprit.
Les personnages m'intéressent beaucoup, les gens en général, les visages, les corps, les émotions, la musique, l'art brut et ethnique, l'Afrique du sud, L'Afrique du nord, L'Amérique du sud, les mots, les écritures et symboles, les contes, les rêves... Autant de petites histoires que j'ai plaisir à raconter avec ma sensibilité et mes couleurs.


Quels sont tes matériaux de prédilection ?

J'aime peindre sur la toile, le carton, le bois, l'enduis, le plexy-glass, l'ardoise et le métal .
J'utilise mes doigts, de larges pinceaux, de la peinture acrylique des pigments naturels, des glaçis variés, des enduits, des collages, des algues ...
Tous les matériaux de récupération sont propices à ma création, j'aime utiliser des objets qui ont une histoire, que j'ai trouvés ou rencontrés en me promenant, c'est beaucoup plus grisant.

guennDans quelle ambiance aimes-tu être pour peindre ?


Je suis sauvage quand je peins, j'aime être seule. C'est un moment privilégié rien qu'à moi et j'ai horreur qu'il y ait des gens autour ; celà me coupe mon inspiration. J'ai besoin d'être dans une bulle pour pouvoir me lâcher. Je peins souvent dans une ambiance musicale qui me transporte ailleurs. J'aime la lumière du jour, mais la nuit est aussi une atmosphère qui me convient bien : son silence donne libre cours à mon imagination .



N’est-ce pas parfois un peu dur de te séparer d’une œuvre à laquelle tu tiens ?

Oui c'est parfois difficile, il y a des créations que je ne vendrai jamais car j'y suis trop attachée, mais en règle générale j'accepte le fait que mes oeuvres ne m'appartiennent pas complètement et j'ai le souhait que mon art circule le plus possible. C'est la meilleure façon de partager tout ce que j'ai en moi et cela me fait du bien.


Tu pratiques aussi le body-painting, peux-tu nous parler un peu de cet art ?


Je suis attirée par cet art depuis longtemps et j'ai décidé de me lancer dedans il y a deux ou trois ans avec Nolwenn, une amie et complice Peintre. Dans un premier temps, je me suis intéressée aux visages et le thème que je voulais aborder était celui des « masques », j'ai donc réalisé des masques vivants et les ai immortalisés en photos pour ensuite les exposer. Peindre sur un support vivant est quelque chose d'unique où toutes les bases sont là, il n'y a qu'à suivre les lignes et les courbes et se laisser porter par la sensibilté du modèle qui est omniprésente à ce moment là . C'est un grand moment de communion entre le corps , la matière et les couleurs... Je me suis produite aussi dans des festivals artistiques où je réalisais des masques que je prenais aussitôt en photo. Cest passionnant de travailler ainsi. Les masques au fur et à mesure se mêlant à la foule, lui donnait un caractère ethnique et coloré. Dans un second temps, j'ai voulu étendre sur des corps entiers ce travail de peinture. Et là, j'ai vu apparaître des créatures de toutes sortes, c'était vraiment troublant, chaque body painting devenait un personnage mi homme- mi animal. Ces séances-là ne se passaient pas en public, mais dans un cadre naturel où j'étais seule avec les modèles. J'avais le loisir de créer mes tableaux vivants avec une inspiration tribale et sauvage. J'ai aussi réalisé mes photos dans ces conditions pour laisser ces personnages dans un environement qui leur ressemble.



guenn


Quels sont tes projets actuels ?


Continuer à peindre et à créer le plus longtemps possible, étendre mon savoir faire sur un maximum de supports, faire découvrir mes travaux encore plus largement ... En novembre 2007, j'exposerai ma dernière série « Dilution bleue » à Pau à la MJC du Lau . En Mai 2008, je me produirai au Festival de Pontacq « Les Festives », où je réaliserai sur place des « masques vivants » et des photos de ces travaux . Je suis également en train de travailler sur une série de peintures tribales sur ardoises que j'exposerai dans le courant de cet hiver . D'autre part, je transpose mon art sur des accessoires : « sacs à main et couvre-chef », que je peins et personnalise à la commande.


Comment vois-tu ton avenir en tant qu’artiste ?


En continuant mon petit bonhomme de chemin dans ma création Je prends toujours des contacts à droite a gauche pour exposer mes œuvres. Je continue à réaliser et vendre mes accessoires. J'ai en projet de monter une entreprise de décoration de meubles et d'objets variés avec mon compagnon. Il réalisera les meubles, je les peindrai et y exposerai aussi mes objets peints et mes tableaux . Aussi longtemps que je peindrai, je prendrai du plaisir.


Et pour finir, avec l’hiver qui se profile à l’horizon, crois-tu encore au Père Noël ?


Le Père Noël, le Prince Charmant, c'est la même chose, c'est juste l'âge qui nous fait l'appeller différement...Je n'y croyais pas avant et depuis longtemps. Aujourd'hui j'y crois car je l'ai rencontré et je vie avec lui. Mais il ne s'appelle pas « Père Noël », il s'appelle « Michel ». « Michel » ça rime bien avec « Père Noel » je trouve, non? (rire) Mon père Noël à moi n'est pas vieux et n'a pas de barbe blanche...Il est juste charmant, souriant, passionné, passionnant, il me rend heureuse et je partage avec lui les plus belles choses de la vie...



Propos recueillis par Christine Avignon

1 commentaire:

Guènn a dit…

Bonjour a vous tous et merci beaucoup de m'avoir invité si gentilment chez vous !
ici il fait bon danser et chanter, j'y découvre plein de talentueux artistes pour mon plus grand plaisir .
J'espère que ma création vous plais et s'armonise bien à votre univers.
Un grand merci à mon amie Christine Avignon pour ce si gentil interview qui met en valeur mon travail.
à très bientôt à tous
Bien créativement
Guènn
site de peinture:
http://www.guen-au-chocolat.20mn.com/

Rechercher dans Roots and Culture

Education is the key