10 mai 2007

Kom Zot interview

luciano mabrouck Interview de Luciano mabrouck, le chanteur de Kom Zot, le groupe de reggae phare de la réunion qui détiennent la

" la recette" :

Tout d'abord Luciano est ce que tu peux te présenter ?

Je suis né à saint Denis de la Réunion (974) en 19970. pur produit du chaudron et auteur –compositeur et interprète du groupe KOM ZOT


kom zot

Peux-tu nous parler de KOMAN NA FÉ et de comment KOM ZOT est né ?

Koman Na Fé était mon premier groupe, on faisait du maloya électrique. Un moment j'étais à la recherche de nouveaux musiciens alors j'ai rencontré Michel ANDAMAYE (bassiste) qui m'a présenté Pascal GAPS (batteur).les répétitions ont repris mais sous l'influence de ces deux nouveaux membres, c'était des reprises de Bob MARLEY, Steel Pulse, Aswad.qu'on pouvait entendre dans les locaux du case du chaudron. Trouvant une parfaite entente musicale à travers ce rythme de reggae, j'ai proposé une composition "Tro Maler", qui changera l'orientation du groupe. Avec le retour de Guy Noël ALEXIS qui était présent lors de la première aventure, un nouvel état d'esprit était né et on la baptise KOM ZOT Car, après les émeutes de 1991 au Chaudron, il ne fallait surtout pas dire que tu habitais au chaudron, automatiquement on te collait une étiquette de "KANYAR" sur le dos, synonyme de "VOYOUS" etc... N'étant être d'accord avec ces préjugés et voulant surtout rétablir une image positive de notre quartier, le groupe a clamé haut et fort son origine. Avec ce nom, "KOM ZOT", qui se traduit "comme les autres", on voulait démontrer que les habitants du CHAUDRON sont comme ceux des autres quartiers, ni plus, ni moins.

kom zot

Vous êtes en train de préparer un album ou ça en ait ?

On va faire les mixes, la sortie est prévue pour début juillet si tout va bien.

Avez-vous déjà choisit le titre ?

Oui, c'est FÉ IN ZÈS qu'on peut traduire par faites un geste. On croit encore en l'homme en son intelligence, on fait donc appel à son humanité, à sa raison pour que les choses changent.

Et y a-t-il des changements, par rapport aux précédents ?

Je ne dirais pas changement mais évolution, car c'est le but du groupe. En fait. Pour la réalisation de ce nouvel album, on a fait appel à Tyrone DOWNIE ex-clavier et arrangeur de Bob MARLEY qui a travaillé aussi avec Burning Spear, Peter Tosh, Tiken Jah Fakoly, Israel Vibration, Alpha Blondy, Tonton David etc....

Et une tournée de prévu, vous aimez la scène :

Tout pour la scène, on fait tout ce qu'on fait pour pouvoir être le plus souvent et longtemps possible sur scène à partager des vibrations positives avec notre public, c'est la ou l'on se sent le mieux. La scène est notre but.

Quels sont les meilleurs souvenirs sur scène ?

Il y en a Énormément, avec toutes les premières parties qu'on a faites, les concerts de Kom Zot Family, les dix ans de Kom Zot au stade de l'est, mais le plus mémorable reste la tournée française qu'on a effectuée en première partie de The Gladiators, on en redemande.

Va-t'on vous voir bientôt en métropole ?

Il y a de forte chance, on y travaille, Inch'alla !


Peux-tu nous raconter la rencontre avec Albert GRIFFITHS et la collaboration avec les gladiators ?
En 2000 on a fait leur première à la partie Réunion sur la scène de la ravine Saint Leu, Albert m'a invité à chanter un titre avec lui et je crois qu'il a bien aimé notre musique puisque' à la fin de la chanson, il a dit en me le hissant le bras « great singer, great band the Kom Zot » et sa sincérité, il nous la prouvé en 2004 en nous invitant à faire la première partie de sa dernière tournée à la tête des GLADIATORS. Un featuring sur votre nouvel album est prévu ? Oui, sur le titre « Sons OF The Almighty (Father) » avec Al Griffiths (Lead vocal des Gladiators) dans les chœurs il y a aussi Gallimore SUTHERLAND et Ruddlowe ROBINSON (Original Gladiators) , et sur la chanson intitulée « Ini Anou (Enfant d'Afrique » c'est naturellement Hass KEÏTA qui nous fait cet honneur


Comment est la scène reggae a la réunion en ce moment ?

Depuis toujours elle est occupée par Kom Zot et trois autres groupes qui résistent malgré tout les difficultés, il y en a beaucoup qui se sont formé mais n'ont pas duré. En revanche, depuis quelque temps il y a une nouvelle génération qui monte et ça nous fait du bien, ça prouve que notre persévérance porte ses fruits.

Es ce que tu es rasta ?

Je ne me suis jamais posé ce genre de question car j'ai une vie à vivre, je fais donc confiance en mon inspiration, mon but n'est pas de paraître mais d'être et je suis réunionnais. La Réunion c'est la famille, le mélange de culture, de race, de religion. One love,one heart let's get together and feel all right, c'est le message même du plus célèbre des rastas. tout ça se tienne.


Comment est la situation pour les gens de st. Denis ?


Malgré plein de réussite au niveau culturel, intellectuelle et sportive, on doit sans cesse faire nos preuves , on a l'impression de ne pas être considéré à notre juste valeur, cette situation fait que la marmite bout toujours. La précarité fait beaucoup de dégât beaucoup reste à faire. Nous on est là pour ça, pour construire un avenir meilleur pour nos enfants qui grandissent de ce quartier qu'on aime tant. Nous sommes des gens de Saint Denis, C'est vrai que le chaudron est comme une ville dans la ville, le constat est le même. À notre niveau, on essaie de rendre la vie plus agréable autour de nous. kom zot Vous avez lancez une maison de production qui s'appelle MaronRprod : Quels sont les artistes qui ont été produits et les projets à venir ?

MaronRprod a été créer pour aider à la promotion du reggae made in Réunion, nous avons produit Jean-Louis LEON en 2004 qui a été désigné « révélation masculine 2004 » et Kom Zot Family 974 reggae en 2005 considéré comme l'album événement est désigné meilleur groupe de la musique soleil 2005 à venir le nouvel album de Kom Zot, Fé In Zès . Nous aimons aussi les échanges, avec KOM ZOT les projets ne manquent pas, mais il faut trouver le temps.


Es ce que tu pourrais nous dire un passage de l'un de tes textes, un refrain en créole et nous l'expliquer (ou traduire) ?

C'est un extrait de « Rebel Kabaré » qui est aussi le titre de notre premier album, qu'on peut essayer de traduire par : rassemblement de rebelle Alors, essayons !


Vyin dan mon géto si ti vé get o ,


Vyin kri ton pansé dann régé sité.


La pwin gétapan pou twé la dann rebel kabaré.


Sak nou la dan, nou son bann zafan


Pa promès ni lanzan, mé zis in pé lo tan


Pou ékouté nout kozé, la dann rebel kabaré


Nou vé pa la gèr, nou vé nout bonèr


Viens dans mon ghetto, si tu veux être libre,


Viens exprimer haut et fort ta pensée,


dans le chaudron, Il n'y a pas de guet-apens ,


là, dans ce rassemblement de rebelle.


Ce qu'on veut nous, les enfants du chaudron.


Ce n'est pas des promesses ni du fric.


Mais juste que vous preniez le temps de nous écouter là dans ce rassemblement de rebelle.


On ne veut pas la guerre, on veut juste le droit de s'épanouir.

Comment a tu connus la musique reggae ?

Le reggae a toujours été présent dans mon évolution. À la maison, mon père avait trois vinyles (33 tours) que j'écoutais souvent Uprizing de Bob Marley, Sinssimilla de Black Uhuru et true democry de Steel Pulse. Je pense que c'est parce que le maloya et le reggae mènent le même combat. Pour un réunionnais, c'est naturel

"are you reggae":
Comment est tu venu au chant ?

Pendant un moment de convalescence après un accident au foot, avec quelques copains, on a décidé de monter un groupe et apparemment j'étais celui qui était le plus apte à prendre le micro et de plus j'avais les chansons.


Merci Luciano MABROUCK, merci à Kom Zot, continuez à faire du bon reggae musique ! Je vous laisse le mot de la fin :

Merci à tous ceux qui nous ont fait confiance, notre force est en vous. Le Nouvel arrive bientôt nous comptons sur vous pour l'accueillir comme il se doit. Nou artrouv.


Bless !
kom zot Interview by yogi.

3 commentaires:

yogi a dit…

merci minstrel pour avoir converti le document !

fusoir1 a dit…

Superl'interview !

Anonyme a dit…

KOM ZOT c'est le TOP!!!
Banna éna la reset pou donn lélan larényon
Mersi azot!!!

Rechercher dans Roots and Culture

Education is the key