28 août 2006

roulottes et romanés


Roulottes de cirque, de tsiganes, de forains, l'histoire des roulottes est étroitement liée à celle des gitans. En fonction des pays et des régions de France, vous trouverez différents types de roulottes. Du Nord au centre, elles sont en général en tôle galvanisé. Dans le Sud, on trouve des roulottes en bois plus travaillées, sculptées, destinées à des gitans au niveau de vie plus élevé, que l'on retrouvait aux Saintes-Marie-de-la-Mer : photos de roulottes anciennes
Outre le fait d'être un lieu de refuge et de locomotion, la roulotte a été, et est certainement encore un lieu sacré et respecté.
De nombreuses roulottes sont brûlées selon la tradition lorsque que le propriétaire vient à décéder à l'intérieur. c'est une coutume indienne. vente de roulotte .
Le peuple des gens du voyage est varié.
On distingue plusieurs tribus dont chacune possède ses particularités.
les gitans : Parce qu’ils se disaient comtes de la “Petite Egypte” (Grèce actuelle), on les surnommait Egyptiens. La déclinaison donne Gitans en français, Gitanosen espagnol, Gypsies en anglais.Ils ont fait souche en Espagne où ils sont très nombreux encore actuellement, ainsi que dans le sud de la France et notamment aux Saintes Marie de la Mer.La plupart sont aujourd’hui sédentarisés : gitans en camargue.
la musique flamenco vient des gitans, L'un des plus célèbres d'entre eux est guitariste Manitas de Plata.
Bohémiens : Certains avaient des lettres de recommandation du roi Sigismondde Bohème d’où les surnoms de Bohèmes, Bohémiens, Boumians...
Tsigane : Ce terme Tsigane, Ziegeuner en allemand, est à rattacher à la Grèce, les Athinganos étant une secte religieuse grecque.
Roms : ils sont fortement implantés dans les pays de l’Est, surtout en Hongrie et Roumanie,ne viendront qu’au XIXème siècle en France. Ils sont aujourd'hui très présents au Canada, en Australie et en Afrique du Sud. Les femmes portent de longues robes bariolées, héritées de ces pays. Elles abordent un foulard noué sur la tête, quand elles sont mariées. Elles disent la bonne aventure, leurs hommes sont rétameurs ou chaudronniers. C’est le groupe qui a su le plus préserver ses traditions.
Manouches : ce mot veut dire homme en sanskrit ou Sinti séjournent très longtemps en Alsace, en Allemagne,dans les pays germaniques.
Le voyage est leur mode de vie. Certains sont encore en roulotte, malgré la tendance à la sédentarisation. Ils pratiquent la vannerie et la récupération de ferrailles. Musiciens virtuoses, on les retrouve dans les plus grands orchestres tsiganes. Django Rheinardt est le plus connu d'entre eux.
Yéniches : on les confond souvent avec les Tsiganes. Ils sont sans doute originaires des pays germaniques et nordiques. Ils ont pris le mode de vie des Tsiganes. Ils ont les cheveux blonds et les yeux bleus.
Toutes ces dénominations renvoient aux pays traversées par les Tsiganes, et non à leur pays d’origine.
La langue parlée par les Tsiganes est le romanès. Elle est constituée de mots de pays qu’ils ont traversé : l’Inde, la Perse, l’Arménie, le Caucase, le Grèce, la Transylvanie, la Hongrie, la Roumanie.
"Nous ne voulons qu’une chose : laissez-nous suivre notre route” (proverbe manouche)
“Les montagnes ne bougent pas, mais les Tsiganes bougent“ (proverbe rom)
“Un Tsigane sans chevaux n’est plus un Tsigane"(proverbe hongrois)
"Le feu des Tsiganes ne s’éteindra jamais"(proverbe manouche)
"Avant que ne vienne la haine et la bagarre, accroche ta caravane et part (proverbe manouche)
"La vérité ne se dit bien qu’en romanès"(Espagne)

6 commentaires:

Caillie a dit…

Très bon article Yogi !

Dis, tu les as trouvé où tes proverbes manouches ?
Tu peux m'indiquer un ouvrage, quelque chose ? Merci d'avance.

Caillie
Http://filsduvent.oldiblog.com

yogi a dit…

tout d'abord merci pour ton commentaire, fils du vent est super
je vais le mettre dans les links de l'arkayog, les proverbes je les ai trouvés sur internet lors de mes recherches, et je ne sais plus ou, sinon le meilleur ouvrage c'est d'aller au pélerinage des gitans aux saintes maries de la mer en camargue au mois de mai, autour du 24 je crois, c'est le livre de la vie car après tout ne sommes nous pas les hommes aux semelles de vent...

Anonyme a dit…

Kwant Yom freiere ( Bonjour l'ami )

Je voulais tous simplement te remercier.
Je suis Yeniche et je suis très etonné et très touché de trouver enfin quelqun qui ne dit pas n importe quoi sur mon peuple .
Merci d avoir mis en avant les origines Germanique et Nordique qui sont les origines principales du peuple Yeniche .
Le Jenischi Volk ( Peuple Yeniche ) est tres mal connu est quasi tjr apparenté aux Rom et autres peuples Tsigane , je n ai rien contre les Tsiganes bien au contraire mais je suis simplement heureux quand quelqun dit juste a propos de mes origines .

Je me permet de rajouter un copier coller que j ai trouvé sur le net et qui je trouve explique aussi tres bien les origines du peuple Yeniche :

Yenisch ou Yenische (“les Ferrailleurs” que l’on rencontre dans notre région) qui voudrait dire "ya/nicht "; ce nom est très péjoratif . En Alsace, c’est une insulte. Ils porteraient ce nom car ces mots "oui/rien" seraient les seuls qu’ils prétendaient connaitre pour s'opposer aux forces de l'ordre.

Cette population n'appartient pas du tout aux Roms, elle apparaît au 17 ème siècle à la fin de la guerre de 30 ans. Ce seraient des groupes composés d'Alsaciens qui fuyaient les champs de bataille et de mercenaires démobilisés ( suédois, allemands, alsaciens...). Le groupe " yenische" parle un composite d'allemand, d'alsacien, d'argot allemand (Rotwelch) et de yiddisch.

Ces populations ont traversé la Franche-Comté et sont en Bourgogne et Rhône-Alpes où ils exercent différents métiers et font concurrence aux Voyageurs roms. Après la guerre de 14, les Yenisches vont récupérer et vendre la ferraille. Le stocage de la ferraille sédentarise progressivement les groupes.

Entre Yenisches et Roms, les relations sont souvent conflictuelles.

Tchiuss
++

yogi a dit…

Kwant Yom freiere,
merci infiniment pour ces précisions sur ton peuple.il est vrai que les français connaissent en général très mal les autres cultures, un espèce de suffisance, qui amène à nommer tous le monde gitan et basta...
à bientôt...

maguy a dit…

bonjour
bon blog !!que je visite pour la première fois
m'autiorise tu à prendre une partie de ton article et une photo pour mettre dans le mien ,je donne tes coordonnées bien entendu
voici l'adresse du mien
http://blog.kokoom.com/lagitane
merci
amicalement

Yogi / Roots and Culture a dit…

oui ok

Rechercher dans Roots and Culture

Education is the key